dimanche 18 avril 2010

BOF


Pas déplaisant (encore faut-il apprécier la colorisation très typée vieux pulp), mais largement dispensable.
L'ultime défi de Sherlock Holmes, Stromboni, Cotte, d'après Dibdin

Aucun commentaire: