dimanche 7 février 2010

Beware of God !


Premier ouvrage publié de Shalom Auslander, dont j'ai récemment lu "La lamentation du prépuce", "Beware of God" est un hilarant recueil de nouvelles (publié en français chez Belfond sous le titre "Attention, Dieu méchant").
Auslander attaque de plein fouet les absurdités de la religion dans un style plein de nonsense qui n'est pas sans rappeler les Monty Python à leurs meilleurs moments. Dans chacune de ces nouvelles il y a Dieu, ou des croyants, ou les deux. Et nul n'est à son avantage. Auslander pousse les pratiques à l'absurde, et il transpose de manière efficace les rites et les interdits dans des contextes absurdes. C'est drôle, intelligent, particulièrement bien vu. Pour apprécier il faudra aimer le blasphème, et il n'y a qu'à lire certains commentaires outragés sur le site d'Amazon pour savoir qu'Auslander vise juste et fait mouche.

On trouvera donc dans cet ouvrage :

The war of the Bernsteins, ou comment l'observance religieuse peut pourrir la vie d'un couple

Bobo the self-hating chimp, sur la désespérance liée aux affres de la foi

Somebody up there likes you, où un Dieu pulp fictionesque se montre beaucoup moins aimant que sa réputation

Heimish knows all, mon chien me méprise

Holocaust tips for kids, là je n'ai pas su s'il fallait rire

Waiting for Joe, où Joe est Dieu pour ses hamsters qui tentent d'interpréter son absence

Startling revelations from the lost book of Stan, un Da Vinci Code juif

One death to go, sur une fin du monde annoncée

The metamorphosis, un juif se réveille avec un corps de goy. Est-il toujours casher ?

Prophet's dilemma, où nous voyons comme il est difficile d'être un prophète de nos jours

They're all the same, hilarante réunion de travail entre Dieu et une agence de pub

Smite the heathens, Charlie Brown, guerre de religion chez les Peanuts

God is a happy chicken, et oui! Désolé ! Mais est-ce dicible ?

It ain't easy bein' supremey, où deux golems font l'exégèse de tous les ordres de leur créateur et ne font de ce fait rien d'utile. Ils finiront par s'entretuer pour des questions de doctrine

Beware of God, Shalom Auslander

L'avis de Cédric Ferrand

Aucun commentaire: