dimanche 11 novembre 2007

MOUAIS...


C'est vrai que c'est très noir (et ça j'apprécie).
Ca évoque Blade Runner (et c'est positif).
Mais c'est quand même terriblement stérile.
La profondeur des tombes, Thierry Di Rollo

Aucun commentaire: